Salariés : le décret qui fâche. Et après?

Le 9 août dernier, le gouvernement a fait paraître, en catimini dans la période la plus creuse de l’été, le décret de reclassement que nous avons pourtant tous refusé plusieurs fois depuis la proposition initiale de Marisol Touraine.

Ce reclassement est en fait un véritable déclassement, car il consiste en un nivellement par le bas de toutes les professions de rééducation, avec des grilles salariales de niveau bac+3.

La parution du décret est intervenue alors même que les nouveaux interlocuteurs des ministères concernés avaient assuré qu’un dialogue serait mis en place pour régler ce problème d’attractivité salariale mettant en cause l’accès aux soins.

La FNO explique le contexte de l’exercice salarié de l’orthophonie et les conséquences de ce décret pour notre profession : ABC Décret

Le SORC FNO ne se démobilise pas et envoie ses émissaires.

Episodes d’automne :

  • réunion de l’intersyndicale régionale à Tours : communiqué de presse
  • manifestation du 10 octobre avec un cortège d’orthophonistes à Tours  :  article de presse
  • Une mobilisation aura lieu au congrès de Starsbourg, le nombre d’inscrits correspondant au nombre d’orthos salariés en France.
  • un rendez-vous à Paris avec Jacqueline Gourault (Ministre auprès du Ministre de l’intérieur et sénatrice du Loir et Cher).

Voyage voyage!

Publicités

Juillettistes, aoûtiens ou septembristes, bonjour ! Rentrée scolaire en cours… Prochaines vacances dans 1128 heures!

Septembre amène son lot de nostalgie des jours de repos ensoleillés (ou pas), oisiveté et tranquillité (ou pas), dépaysement (ou pas)…
Septembre est également sous le signe de la reprise de l’info syndicale puisqu’il y a eu des épisodes durant l’été, plutôt heureux pour les libéraux (négociations conventionnelles: avenant 16 ) et malheureux pour les orthophonistes salariés : la parution début août du décret reclassant les rééducateurs dont kinés et orthos, au niveau de salaire des infirmiers, soit bac+3. Marisol Touraine l’avait voulu, Agnès Buzyn l’a fait!
L’intersyndicale réagit : communiqué de presse
« C’est déjà bien, de quoi vous plaignez-vous? »
La liste est longue et inchangée… manque d’attractivité pour les postes salariés, postes non pourvus et supprimés, conséquences pour les patients ne bénéficiant pas de soins, turn-over dans les structures fragilisant l’accueil de stagiaires, mise en danger de la formation des étudiants qui ne trouvent plus de terrains de stages salariés faute d’orthophoniste maître de stage, surcharge pour les libéraux qui ne peuvet assumer les missions du salariat…
Réécoutez le journal de 8h (France Culture) dans lequel Anne Dehêtre (présidente de la FNO) explique les conséquences du décret et la colère des orthophonistes :

FC

Je souhaite que cette rentrée permette à chacun de repartir du bon pied dans sa vie personnelle et professionnelle, faire face au casse-tête habituel des emplois du temps, des changements d’emplois du temps et qu’il reste de la place pour imaginer et agir encore chacun à son niveau et selon ses possibilités, pour que notre profession ne se résigne pas.
Face aux besoins des patients que nous connaissons trop bien, à la pénurie d’installations et pendant cette année « blanche » 2017 où aucun nouveau diplômé ne viendra renflouer les manques sur le territoire national, continuons à parler de la situation de l’orthophonie, puisqu’elle existe encore!
La convivialité des moments d’échanges proposés par le SORC FNO, par votre syndicat départemental et votre participation permettent de porter la voix des orthophonistes auprès des instances (URPS, ARS par exemple) et politiques.
assises
De nouvelles assises vont être organisées pour faire remonter les constats de terrain et façonner des propositions au plan national. le questionnaire en ligne est toujours accessible : questionnaire en ligne

A bientôt pour les rendez-vous de l’automne en région et en département!

P.S: N’hésitez pas à signaler toute venue d’un membre du gouvernement, s’ils n’écoutent pas les orthophonistes, les orthophonistes iront à leur rencontre, avec le sourire mais aussi avec détermination!